Mon chien sait quand il a fait une bêtise


"Quand je rentre et qu'il a fait une bêtise, mon chien le sait ou quand mon chien fait une bêtise il le sait", tels sont les expressions favorites des propriétaires de chien". Dans le cas de figure récurent ou les propriétaires rentrent chez eux après leur journée de travail et constate des bêtises, l'immense majorité est persuadée que le chien sait quand il a fait une bêtise en le montrant avec son regard coupable. Sauf que d'une part les bêtises n'existent pas dans le monde canin et d'autre part elles ont toujours une explication autre que la rancune, la vengeance, qui ne sont pas des ressentis attribuables au chien.

64% des propriétaires de chiens pensent que leurs chiens éprouvent de la culpabilité dans cette situation. Les propriétaires décrivent son raisonnement comme suit: « Je me comporte d'une façon particulière quand je me sens coupable; mon chien se comporte de la même manière dans des circonstances équivalentes. Je sais intuitivement que mon comportement est motivé par la culpabilité, donc le comportement que je vois dans mon chien est également accompagnée par des sentiments de culpabilité ».

 Sauf que la réalité animale est souvent très éloignée des idées toutes faites que s’en font les êtres humains.

Inutile ne précisez qu’est-ce que qu'un regard coupable. Car en fait ce ne sont que les postures d'apaisement habituel dont le chien se sert pour calmer une situation conflictuelle et dans ce cas précis de surcroît, incompréhensible. Posture basse du chien ou un chien recroqueviller sur lui-même, la tête et le regard qui se détourne, qui n'ose pas regarder son maître, qui plisse les yeux, qui se lèche les babines ou la truffe… autant de signaux que l’on associerait tout de suite un aveu de culpabilité.

Il y a beaucoup de preuves scientifiques qui démontrent la présence des émotions primaires chez les animaux comme le bonheur et la peur, par exemple.
 
Mais des études empiriques des émotions secondaires comme la jalousie, l'orgueil et la culpabilité, sont extrêmement rares dans la littérature de la cognition animale. L'argument généralement donné pour ce manque de preuves, c'est que ces émotions secondaires semblent exiger un niveau de sophistication cognitif élever, en particulier quand il s'agit de la conscience de soi ou d'autrui. En d'autres termes, la culpabilité est quelque chose de cognitivement compliquée.

Julie Hecht s'est intéressé sur le fait que les comportements des chiens sont-ils réellement dus à un sentiment de culpabilité,  d’avoir associé qu’ils ont mal agi, ou s’agit-il en fait simplement, d’un véritable anthropomorphisme de la part des propriétaires, qui interprètent ainsi des signaux qui ont un sens totalement différent pour les chiens ?

L’équipe de Julie Hecht a voulu tester si les chiens qui avaient désobéi à leurs propriétaires pendant leur absence montraient effectivement plus de comportements coupables que ceux qui n’avaient rien fait, au moment des retrouvailles avec leur propriétaire.

Les analyses comportementales ont montré qu’il n’y a pas de différence significative entre les chiens obéissants et désobéissants dans ces situations. Statistiquement il n’y a pas de différence dans le nombre de comportements associé à la culpabilité.

De plus, les propriétaires qui pensent arriver à déterminer le fait que le chien est fait ou non la bêtise selon si son regard est plus ou moins coupable, le décèlent en fait au niveau du hasard. Si les chiens ont déjà été grondé (voir plus ou plus grave selon la nature de son propriétaire. Ne nous voilons pas la face, s'il y a bien un moment ou l'être humain commet des actes de violence sur son chien, c'est bien dans des moments comme cela) en rentrant une ou plusieurs fois, le chien produira plus de comportements de culpabilité que si le propriétaire ne l’a jamais grondé. Et très important, indépendamment du fait qu’il y ait eu ou non une bêtise.

Pris ensemble, ces données permettent de montrer que la présentation des comportements dits associer à la culpabilité ne sont pas des comportements fiables pour savoir si le chien a réellement fait quelque chose ou pas pendant l’absence de son propriétaire.

De surcroît le chien est tout à fait capable d’associer le retour de son maître aux différents contextes de la maison. Si son maître rentre et qu'il y a des objets sous quelques formes que ce soit au sol,  selon le contexte, il y a de forte probabilité qu'il se fasse réprimander. Il va donc essayer d'apaiser la situation. Raté, ça ne fonctionne pas.

Il est normal pour eux de produire des signaux d’apaisement lorsqu’ils se sentent menacés ou lorsqu’ils sentent que nous sommes énervés. Ils ont appris à le généraliser à toutes les situations, même lorsqu’ils ne « comprennent pas pourquoi ». Alexandra Horowitz.


Source: blogs.scientificamerican.com
Behavioral assessment and owner perceptions of behaviors associated with guilt in dogs
Julie Hecht: dog spies


>>> Troubles de comportement du chien

> Les différents troubles
> Le fugue
> Les phobies
> Le syndrome de privation
> Syndrome Hypersensibilité-Hyperactivité
> L'attachement, le temps et les pseudo troubles
> Syndrome confusionnel du chien agé
> Coprophagie
> Anxiété de séparation du chien
> Anthropomorphisme
> Anxiété de déritualisation
> Troubles obsessionnel compulsif
> Syndrome de dysfonctionnement cognitif canin...
> Obésité et malnutrition
> Problème de sevrage
> Troubles de la personnalité
> approche philosophique du syndrome de déficit de l'attention
> La peur et l'anxiété du chien
> Les destructions du chien
> L'aboiement du chien pour attirer l'attention
> Les TOC de l'homme et du chien
> Agressivité et système nerveux sympathique
> Facteurs de risque d'agression chez le chien
> Mon chien sait quand il a fait une bêtise
> Anxiété de séparation chez le chien ou hyper attachement ?
> Chiens de guerre: Syndrome de stress post-traumatique chez les chiens ?
> Les calmants pour chien peuvent aider les chiens anxieux ?
> Dermatites de léchage du chien
> Peurs et phobies chez le chien (Part 1)
> Morsure de chien que faire ?
> Le chien agressif est humain




Dernière mise à jour

31/03/2016

- Elevage et vente de chiens

31/03/2016

- Chasse à courre: des chiens jetables

31/03/2016

- Interprétation de l'aboiement du chien

31/03/2016

- Chien enterré vivant

31/03/2016

- Massacre des chiens en Irak

X Fermer