Facteurs de risque d'agression chez le chien


Quels sont les facteurs de risque de l'agression chez le chien ? Une recherche effectuée à l'Université de Bristol au Royaume-Uni en 2013 et diriger par Rachel Casey suggère qu'il est temps d'arrêter  de penser que les chiens sont, soit sûr ou soit dangereux.

Dans la plupart des cas, l'agression canine semble être une réponse apprise à une situation bien particulière et pas une caractéristique de la personnalité, car un chien qui grogne ou mord dans une situation peut ne pas le faire dans d'autres contextes.

 L'étude à été consacré à l'agression canine envers les membres de la famille, envers les personnes inconnues dans la maison, et pour les personnes peu familières à l'extérieur. Les chercheurs ont décrit l'agression comme aboyer, se précipiter, grogner ou mordre. Ainsi, l'enquête comprenait un éventail de comportements qui sont considérés comme agressifs, au lieu de simplement une morsure.

Un total de 3897 questionnaires ont été rempli sur près de 14 566 qui ont été distribués aux propriétaires de chiens. L'âge moyen des chiens était de 4 ans, avec une gamme allant de 6 mois à 17 ans.

L'agression envers les membres de la famille a été signalé par 3% des propriétaires de chiens. 7% a déclaré l'agressivité envers les personnes peu familières à venir dans la maison et 5% vers les personnes peu familières en dehors.
 

Conclusion:

1. L’utilisation de quelque méthode d’éducation que ce soit qui emploie la punition positive et le renforcement négatif induit une augmentation de 2.2 fois le risque d’agression sur les personnes non familières hors de la maison.

2. "Pour les chiots, avoir suivi une classe pour chiot au moins 2 fois avant leurs 3 mois induits une réduction de 1.6 fois le risque de montrer des signes d’agression envers les personnes non familières ..."

3. Alors que par contre, chez les chiens adultes, aller à des cours d’éducation au moins 4 fois est associé à une augmentation de 1.7 fois des risques d’agression envers les membres de la famille.

Les auteurs de l'étude proposent que les points 2 et 3 s’expliquent par le point 1, car dans la majorité des lieux où l'on dresse les chiens, les méthodes éducatives sont douces dans les classes pour chiots, et passent ensuite subitement à des méthodes coercitives pour les chiens adultes.

D'autres enquêtes ont également démontré que l'utilisation de la formation par la punition est liée à l'augmentation des problèmes de comportement déclarés par les propriétaires ( Hiby et al 2004 ; Herron et al 2009 ; Rooney et Cowan 2011). Blackwell et al (2008) a trouvé que les propriétaires qui ont utilisé le renforcement positif étaient significativement moins susceptibles de signaler des problèmes avec la recherche d'attention, l'agressivité ou la peur avec leurs chiens, tandis que ceux qui ont utilisé la punition positive étaient plus susceptibles de dire que leurs chiens étaient agressifs ou craintifs. Arhant et al (2010) ont également constaté qu'une plus grande fréquence de la punition a été associée à plus d'agressivité et de l'excitabilité chez les chiens, tandis que la fréquence plus élevée des récompenses est en corrélation avec une obéissance supérieure.

Des recherches plus poussées sur ce sujet sont bien sûr nécessaires et même si ces résultats sont en corrélation, ils ne prouvent pas la causalité. Cependant, les preuves et les démonstrations s'accumulent au fur et à mesure que les années passent, sur le fait que l'utilisation de la coercition accroît l'agressivité.

Source : Casey et al 2013, Human directed aggression in domestic dogs: Occurence in different contexts and risk factors, Applied Animal Behaviour Science.



>>> Troubles de comportement du chien

> Les différents troubles
> Le fugue
> Les phobies
> Le syndrome de privation
> Syndrome Hypersensibilité-Hyperactivité
> L'attachement, le temps et les pseudo troubles
> Syndrome confusionnel du chien agé
> Coprophagie
> Anxiété de séparation du chien
> Anthropomorphisme
> Anxiété de déritualisation
> Troubles obsessionnel compulsif
> Syndrome de dysfonctionnement cognitif canin...
> Obésité et malnutrition
> Problème de sevrage
> Troubles de la personnalité
> approche philosophique du syndrome de déficit de l'attention
> La peur et l'anxiété du chien
> Les destructions du chien
> L'aboiement du chien pour attirer l'attention
> Les TOC de l'homme et du chien
> Agressivité et système nerveux sympathique
> Facteurs de risque d'agression chez le chien
> Mon chien sait quand il a fait une bêtise
> Anxiété de séparation chez le chien ou hyper attachement ?
> Chiens de guerre: Syndrome de stress post-traumatique chez les chiens ?
> Les calmants pour chien peuvent aider les chiens anxieux ?
> Dermatites de léchage du chien
> Peurs et phobies chez le chien (Part 1)
> Morsure de chien que faire ?
> Le chien agressif est humain




Dernière mise à jour

31/03/2016

- Elevage et vente de chiens

31/03/2016

- Chasse à courre: des chiens jetables

31/03/2016

- Chien enterré vivant

31/03/2016

- Interprétation de l'aboiement du chien

31/03/2016

- Massacre des chiens en Irak

X Fermer