Petit exercice de rappel


Au hasard de nos rencontres, les autres promeneurs de chiens me demandent parfois  si le mien m'écoute. Je reste indécise face à cette question qui n'a pas de sens pour moi et dans le doute je réponds que oui. Après tout, il dresse les oreilles quand je lui parle et concède souvent à mes demandes de rappel. Ne sont-ils pas les signes d'une certaine écoute ? Mais cette fois, les événements me démontrèrent encore, que mon chien se moque bien  et de mes ordres saugrenus et de mon vocabulaire.

Nous traversions une place, assez vaste pour laisser circuler des piétons et un camion sans que personne n’en soit gêné. A cet endroit, ne passe  que celui chargé du ramassage des ordures ménagères. Il y fait un grand virage pour venir se positionner devant un portail en marche arrière. La nuit était installée et je trouvais qu’ il roulait un peu vite. Comme  nous étions déjà trop engagés pour rebrousser chemin et par  sécurité pour mon chien,  je décidais d’arrêter là notre traversée et de lui demander de s' asseoir  à coté de moi pour laisser passer le danger.

Méfiante du véhicule qui se rapprochait, je restais concentrée sur mon chien assis devant moi, immobile, et malgré toute la place disponible autour de nous, le chauffeur vint à prendre son virage d'une largeur extravagante et ainsi passer au plus près derrière moi pour aller se positionner et préparer sa manœuvre. A cet instant précis, les deux hommes accrochés à l’arrière, debout sur leur marchepied, se mirent à pousser de grands cris absurdes. Expressions de virilité, de joie ou de  bêtise ?

Instantanément, mon chien sensible à la  provocation se lança à la poursuite des deux hommes. J’eus juste le temps de me retourner  pour le voir les rattraper, tous poils hérissés et aboyant d'une manière agressive, sur le point de croquer une paire de fessiers servie par le camion en  décélération. Son élan coupa la chique à ces messieurs qui se turent, stupéfiés, laissant raisonner mon rappel dans ce soudain silence. Pour la plus grande joie de tous, mon chien stoppé dans son impulsion fit demi tour et malgré son air résolu, revint s'asseoir  là où il m'avait laissé plantée.

Même si la situation laisse à désirer par sa dangerosité, j'en garde le goût du plaisir, de la satisfaction d'un bref rappel aussi bien entendu. Et quand nous nous fûmes éloignés, je riais bien malgré tout de cet énergumène affolé par  les crocs de mon chien gagnants rapidement du terrain vers son postérieur, n’ayant pour son seul secours que la poignée à serrer contre lui, cherchant désespérément refuge en se collant contre son camion. Il ne le sait pas mais il peut dire merci aux 3 piliers parce que ce soir là, nous avons bien failli ramener un pantalon orange à la maison. Mais je ne suis pas collectionneuse de trophées, je préfère le succès personnel de ces exercices qui surviennent spontanément, réalisation de toutes les espérances que j'avais portées dans le dressage, me démontrant combien nous pouvons, mon chien et moi, nous entendre et apprécier certains agissements.

2112/2016


> Où se promener en période de chasse
> Races de chiens ?
> Sortie au parc avec mon chien
> Le prix de l'amour
> Sur les pelouses du Roy
> Du Berger de Beauce
> De la Poule d'eau
> C'est pas tous les jours l'aventure
> Des odeurs de chiens mouillés
> Le sourire de mon chien
> Viens mon amie
> Collier électrique vs bonbon
> Rêverie
> Sur la piste du chevreuil
> Dans le regard du chevreuil
> Une promenade embrumée
> Initiation à l'art de la fugue
> Petit exercice de rappel
> Mon vélo imaginaire
> 219 chiens




Dernière mise à jour

31/03/2016

- Chien : faut-il le vacciner contre la rage ? (4)

31/03/2016

- Convention européenne pour la protection des animaux de compagnie

31/03/2016

- Mettre son chien en pension

31/03/2016

- Salons du chiot: le scandale de l'achat émotionnel

31/03/2016

- Le journal d'un chien

X Fermer