De dimanches en dimanches


Je croyais qu'en la sortant de son refuge, c'était moi qui la sauvais. Elle n'était pas la seule à avoir besoin d'aide. Enfermée dans mon monde où j’asphyxiais, c'est elle qui m'a apporté l'oxygène qui me manquait. Il y a tant de choses qui ont changées depuis qu'elle est entrée dans ma vie.

Elle a redirigé le cours de ma vie, m'a obligée à  tirer un trait sur le passé, m' a ouvert des chemins vers l'horizon,  m'a poussée vers les autres. Vers ces balades, ces rencontres avec d'autres maîtres. Ces petits instants, quelques mots, trois fois rien qui sont parfois le seul contact de la journée avec un humain. Il y a ces rendez-vous où je ne suis pas vraiment attendue mais que je ne veux pas manquer pour permettre aux chiens de se retrouver. Il y a aussi mes décrochages, ces grands coups d'air frais, teintés des couleurs de l'aube ou du crépuscule, rythmés de parties de chasses  ou de méditations. Il y a bien sûr les 3 piliers, incontournables retrouvailles avec les copains de dressage. De tous ces contacts avec le monde, c'est celui que je préfère.

C'est un moment particulier parce  que mon chien s'y sent bien et que la régularité du travail permet une évolution de son comportement. Pas que de mon chien d'ailleurs, je vois bien  que les autres aussi avancent. Tout ce temps d'observation, de questionnements et d'échanges, est un gisement de connaissances. A chaque réflexion s'offrent d'autres interrogations, de nouvelles idées et l'envie d'apprendre encore, sans la moindre lassitude. Peu importe le froid ou la fatigue, l'esprit reste agrippé à ces animaux extraordinaires dont la diversité des caractères multiplie le nombre de leurs agissements en fonction des jours et des autres, chiens ou humains, d'ailleurs.

C'est quand le temps s'efface que je sais que la passion me prend et aucun autre artifice ne peut surpasser cette merveilleuse sensation de l'esprit qui  se nourrit d'enseignements sur  le sujet qui le passionne.

Je plains celui qui est étranger à tout cela, celui qui ignore la passion et l'emportement de l'esprit quand il cherche des réponses, celui qui croit qu'il a, devant son écran ou ses livres, fait le tour du monde parce qu'il n'en voit que la surface. L'expérience du vivant est la plus fantastique des aventures. Dans ce parcours, emportée par mon chien, j'y ai  retrouvé l'envie d'exister, la curiosité du monde, l'acceptation de ma personnalité et la confiance en un avenir qui me paraissait plus qu'incertain.

08/02/2017


> Où se promener en période de chasse
> Races de chiens ?
> Sortie au parc avec mon chien
> Le prix de l'amour
> Sur les pelouses du Roy
> Du Berger de Beauce
> De la Poule d'eau
> C'est pas tous les jours l'aventure
> Des odeurs de chiens mouillés
> Le sourire de mon chien
> Viens mon amie
> Collier électrique vs bonbon
> Rêverie
> Sur la piste du chevreuil
> Dans le regard du chevreuil
> Une promenade embrumée
> Initiation à l'art de la fugue
> Petit exercice de rappel
> Mon vélo imaginaire
> 219 chiens
> De notre amour
> De dimanches en dimanches




Dernière mise à jour

31/03/2016

- Chien : faut-il le vacciner contre la rage ? (1)

31/03/2016

- Les chiens ont ils une conscience ?

31/03/2016

- Un chien à survécu en mer au tsunami japonais, depuis trois semaines

31/03/2016

- Le chien n'a ni dieu ni maître

31/03/2016

- Les marques d'alimentations chiens et chats comprenant des ogm

X Fermer