Le chien de race de compagnie.


On peut juger la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités (Gandhi). Constat pitoyable ! Le chien domestiqué par l'homme, s'est progressivement adaptés à cette relation, jusqu'à en devenir étroitement dépendants.
 
A l'origine, le chien à été domestiqué pour sa compagnie et après son utilité : il chassait (la chasse était alors un moyen de subsistance pour l'homme), servait à la guerre, rassemblait et défendait les troupeaux, montait la garde, tirait les charrettes... En échange de quoi il était nourris et hébergé. De nos jours ce n'est plus le cas, dans les pays occidentaux une famille sur deux possèdes un "chien de compagnie". Qui n'a généralement d'utilité que d'être un animal "pot de fleur, vivant" Qui n'est là que pour réconforter son propriétaire, occuper ses enfants... quand il en a besoin.
 
La majorité des chiens qui ont été sélectionner depuis tant d'année l'ont été pour "travailler". Tout du moins pour avoir des activités intellectuels quotidiennes. Ces chiens de races sélectionnés avec rigueur pour leur particularités, sont devenus des chiens de race de compagnie. Leur vie se résume à de longues périodes d'inactivité, de très longues périodes de solitude dans un milieu confiné, pauvre en stimulation, des sorties attachés (par peur qu'il ne revienne pas, parce qu'il ne reviens pas ou par fainéantise), sans jamais rencontrer ou très peu de congénères. Leur unique activité intellectuelle étant d'aller se "promener" ou jouer avec son/sa propriétaire pendant 10 min (car il n'a que ce temps à lui consacrer)
 
Et le reste du temps, quand il faut descendre trois étages pour satisfaire à ses besoins naturelles, après huit ou dix heures de solitude. C'est la corvée !
 
Si l'on comptabilise les services rendus à l'espèce humaine, il mériterait qu'on lui érige comme beaucoup d'autres animaux, un édifice, à l'image de son empreinte. Immense.
 Là où le chien excelle aujourd'hui, c'est dans son rôle social d'animal thérapeute.
Celui qui partage la vie quotidienne, fait partie de la famille et de la maison, que l'on peut
choyer, cajoler, avec qui l'on partage les activités, les promenades, les vacances, qui se fait le confident, le compagnon de jeu, le lien avec les autres. Les déviances comportementales que le chien doit supporter, peuvent être de tout types: remplacement des enfants qui ont quitter le foyer, le chien qui est acquis après un divorce, le/la célibataire qui transfère sa solitude sur son animal, le chien peluche...
L'homme est capable d'anthropomorphisé son chien avec une étonnante et une infinie palette. Il joue des rôles de substitut humain qui ne sont pas les siens et entraîne, surtout pour lui même, que pour les humains qui en ont la responsabilité, des désagréments et des
situations difficiles à gérer, voire des cas inacceptables : mauvaise éducation, maltraités, abandonnés... L'actualité abondent de fait divers sanglants et d'incidents à ce sujet.
 

Pourquoi surtout pour lui même ? Tout simplement, parce que quand il y a un gros trouble comportemental chez le chien. Quel qu'il soit, surtout si les améliorations s'obtiennent sur le long termes. Qui va être euthanasier ou abandonner ?
On ne peut pas pour autant occulter les effets positifs de cette relation, lesquels effets méritent sans aucun doute d'être d'avantage mis en valeur, pour faire prendre conscience aux propriétaires et futur candidats à l'acquisition d'un chien, ce qu'ils peuvent attendre d'un animal de compagnie et des obligations qui sont les leurs à son égard. Les aspects positifs et bénéfiques de la présence d'un chien sur le bien-être physique et mental des humains est connu depuis longtemps (chien visiteur en maison de retraite...)
Étude et Information sur la Relation Homme-Animal
C'est au 9ème siècle qu'une municipalité à pris pour la première fois (Geel ville néerlandophone Belge) l'initiative de confier des animaux à certains malades en voie de guérison. Ce n'est que dans les années 70, que des spécialistes (vétérinaires, éthologues, psychiatres...) ont commencé à s'intéresser de près à l'influence que le chien pouvait avoir sur l'homme
Les effets constater et la médiatisation (à double tranchant, comme tout effet médiatique), laisse présager une lueur d'espoir, sur une éventuelle reconnaissance des réelles capacité et des services que le chien à peut rendre à l'espèce humaine. Reconnaissance qui se trouve justifier à double titre, par le fait qu'il y aurait de forte probabilité que la domestication progressive du canidé (aide qu'il va procurer pour la compagnie, la garde du foyer et la chasse), aurait permis à l'espèce humaine de développer le "langage développer complet"....??!!



>>> Relation Homme/Chien   

> Si vous êtes agressif, votre chien le sera aussi
> Le chien et le jeu
> La stérilisation, un geste responsable
> Le chien méchant n'existe pas
> Manger du chien
> L'imitation automatique chez le chien
> Le chien de race de compagnie
> N'acheter jamais de chien en animalerie
> Le voisin, la belle sœur, la concierge
> Tel maître,tel chien
> Les chiens décomplexent les enfants ayant des difficultés...
> Ce que votre chien dit de vous
> Le chien errant
> Les anti chiens
> Le chien le seul
> Du loup au chien
> La notion du temps chez le chien
> Collier étrangleur
> Utilisation de l'alimentation dans l'éducation du chien
> Le chien révèlent les racines possibles de l'intelligence sociale
> Le chien domestique de 33000 ans
> Les animaux interdit en Grèce dans les cirques
> Les gestes contradictoires envers le chien
> L'histoire du chien plus vieil ami de l'homme
> Choisir son chien...conscient ou inconscient ?
> Direction de la vision du chien
> Comment punir un chien ? L'humiliation de son chien
> Le chien de Goyet
> Collier à pointe chien
> Dressage de chien, la soumission imaginaire
> Race de chien, une marchandise ?
> Comment punir un chien ? Punir intelligemment son chien
> Sociabilité du chien, même avec un robot ?
> L'homme est un loup pour le chien
> Le collier étrangleur doit être interdit
> Le chien préfère les hommes névrosés ?
> Chien enchaîné toute la journée dehors
> Les émotions de chiens caressés par une personne connue ou inconnue
> Diesel sacrifié sur l'hotel du spécisme ?
> Le chien dans l'histoire du Nord-Togo
> Relations entres les chiens et les humains
> Je suis ton chien
> Agility à Ciré d’Aunis ?



Dernière mise à jour

31/03/2016

- Massacre des chiens en Irak

31/03/2016

- Choisir son chien questionnaire

31/03/2016

- Chien : faut-il le vacciner contre la rage ? (2)

31/03/2016

- Plus d'empathie envers le chien qu'envers l'homme ?

31/03/2016

- Le chien et le dressage en France

X Fermer