Labrador maladies génétiques


Les maladies génétiques et les troubles énumérés sont connus pour avoir des prédispositions d'apparition pour la race Labrador. Cela signifie que les troubles sont plus fréquent chez cette race par rapport à d'autres races de chien, ou dans la population canine en générale. La récurrence de ces troubles suggère que ceux-ci sont des maladies héréditaires, mais pour de nombreuses races, les études visant à déterminer le mode de transmission ou la fréquence dans la race n'ont pas été menées, ou ne sont pas encore concluantes.

Les
chiens de race pure les plus populaires ont tendance à avoir le plus de troubles énumérés, dites "maladies génétiques" parce qu'il y a aussi un plus grand nombre de chiens atteints, et d'avoir la possibilité de reconnaître donc plus de prédisposition chez certaines races pour un trouble particulier. La liste des troubles n'est pour l'instant pas totalement quantifier, car cela peut prendre un certain laps de temps avant que les races de chiens soient touchés suffisamment pour reconnaître une maladie héréditaire.

Dysplasie de hanche

La dysplasie de la hanche est un mauvais fonctionnement de l'articulation de la hanche, dite articulation coxo-fémorale, ce qui entraîne des modifications de forme et de volume qui troublent le fonctionnement de la hanche. Le mode de transmission de cette maladie est polygénique (causée par de nombreux gènes différents). Les scientifiques ne savent pas encore quels gènes sont impliqués, ou combien de gènes. Les facteurs qui peuvent aggraver la maladie comprennent l'excès de poids, un taux de croissance rapide et une mauvaise alimentation.

Dysplasie du coude

La dysplasie du coude terme se réfère à quatre conditions qui affectent l'articulation du coude:

- Une fragmentation du processus coronoïde médial: Un petit fragment osseux situé à la face interne de l’articulation se détache du cubitus. Cette fissuration est à l’origine d’une inflammation de l’articulation. Ce fragment irrite la surface articulaire et érode le cartilage de l’humérus adjacent.
- L'Ostéochondrite dissécante: Un fragment  cartilagineux se détache partiellement ou complètement de la surface articulaire de la partie médiale du condyle huméral. Une inflammation articulaire et des douleurs apparaissent.
- Une non-union du processus anconé: Un fragment osseux situé à l’arrière du coude n’a pas fusionné avec le cubitus durant la croissance. De façon normal, ce fragment osseux fusionne avec le cubitus vers l’âge de quatre mois.
- Incongruence du coude : La conformation de l’articulation est imparfaite, et le cartilage articulaire s’érode rapidement. De manière simplifiée, les surfaces articulaires ne s’emboitent pas correctement et il en résulte de l’arthrose.

La conséquence de cette maladie est le déclenchement de boiteries dès l'âge de 7 à 10 mois. Certaines fois plus d'une de ces conditions peut être présente, et cette maladie affecte souvent les deux pattes avant.

La dysplasie rétinienne

Les cellules de la rétine reçoivent des stimuli lumineux de l'environnement extérieur et transmettre les informations vers le cerveau où elle est interprétée pour devenir vision. Dans la dysplasie rétinienne, il y a un développement anormal de la rétine. Présente à la naissance la maladie peut être héréditaire, ou elle peut être acquise à la suite d'une infection virale ou un autre événement avant que les chiots naissent.
Il existe 3 formes de dysplasie rétinienne :
1) le pliage d'une ou plusieurs zones de la rétine. Il s'agit de la forme la plus bénigne, et l'importance de la vision du chien est inconnu.
2) les facteurs géographiques, les domaines de l'amincissement, le pliage et la désorganisation de la rétine.
3) Individuelle. C'est une désorganisation sévère associée à un détachement de la rétine.
Les formes géographiques et détaché cause un certain degré de déficience visuelle ou de cécité.

Atopie

L'atopie peut être considéré comme l'équivalent canin de la fièvre des foins. Il est assez fréquent, touchant environ 10 % des chiens. La dermatite atopique constitue l'une des principales dermatites allergiques du chien, avec la dermatite par allergie aux piqûres de puces. Elle résulte d'une prédisposition héréditaire de l'animal à synthétiser divers anticorps contre des antigènes présents dans l'environnement.
Il s'agit d'une dermatose aux mécanismes particulièrement complexes, et incomplètement connus que ce soit en allergologie vétérinaire ou humaine. Elle résulte à la fois de facteurs intrinsèques, notamment génétiques, propres à l'animal, et de facteurs extrinsèques présents dans l'environnement, comme des
pollens ou des acariens. Il ne s'agit pas d'une dermatose contagieuse, par contre elle est transmissible de l'animal à sa descendance. Les éleveurs font ils pour cela attention à ne pas faire se reproduire des chiens victimes de cette maladie ?

Cette liste de maladies génétiques qui touchent le Labrador est malheureusement très longue et à des conséquences dramatiques pour la vie du chien:

- Cataractes
- Atrophie rétinienne progressive centrale
- Abiotrophy cérébelleuse
- Instabilité vertébrale cervicale
- Fente labiale et / ou palatine
- Dystrophie de la cornée
- Diabète sucré
- Ectropion
- Entropion
- Épilepsie
- Hémophilie (facteur VIII et IX)
- Ostéodystrophie hypertrophique
- Membranes pupillaires persistante
- Atrophie progressive de la rétine
- Lymphoedème
- Ostéochondrodysplasie
- Panosteitis
...

Partager:

 

>>> Maladies génétiques du chien

> Airedale terrier maladies genetiques
> Akita Inu maladies génétiques
> Berger Allemand maladies génétiques
> Labrador maladies génétiques
> Berger Australien maladies genetiques




Dernière mise à jour

31/03/2016

- Chien : faut-il le vacciner contre la rage ? (4)

31/03/2016

- Convention européenne pour la protection des animaux de compagnie

31/03/2016

- Mettre son chien en pension

31/03/2016

- Salons du chiot: le scandale de l'achat émotionnel

31/03/2016

- Le journal d'un chien

X Fermer