Berger Australien maladies genetiques


Les maladies génétiques et les troubles énumérés sont connus pour avoir des prédispositions d'apparition pour la race Berger Australien. Cela signifie que les troubles sont plus fréquent chez cette race par rapport à d'autres races de chien, ou dans la population canine en générale. La récurrence de ces troubles suggère que ceux-ci sont des maladies héréditaires, mais pour de nombreuses races, les études visant à déterminer le mode de transmission ou la fréquence dans la race n'ont pas été menées, ou ne sont pas encore concluantes.

Les
chiens de race pure les plus populaires ont tendance à avoir le plus de troubles énumérés, dites "maladies génétiques" parce qu'il y a aussi un plus grand nombre de chiens atteints, et d'avoir la possibilité de reconnaître donc plus de prédisposition chez certaines races pour un trouble particulier. La liste des troubles n'est pour l'instant pas totalement quantifier, car cela peut prendre un certain laps de temps avant que les races de chiens soient touchés suffisamment pour reconnaître une maladie héréditaire.

Surdité

La surdité héréditaire dans une ou deux oreilles est due à la dégénérescence des structures de l'oreille interne sensorielles quelques semaines après la naissance. Le mode de transmission de la surdité récessive est héréditaire, puisque les chiens ayant une audition normale dans les deux oreilles peuvent produire des chiots bilatéralement sourds, et vice versa. Les chiens atteints de surdité dans une oreille peut avoir des chiots qui sont sourds dans les deux ou aucun. Statistiquement cependant, les parents sourds sont forcément plus susceptibles de produire des chiots sourds.

Dysplasie de hanche

La dysplasie de la hanche est un mauvais fonctionnement de l'articulation de la hanche, dite articulation coxo-fémorale, ce qui entraîne des modifications de forme et de volume qui troublent le fonctionnement de la hanche. Le mode de transmission de cette maladie est polygénique (causée par de nombreux gènes différents). Les scientifiques ne savent pas encore quels gènes sont impliqués, ou combien de gènes. Les facteurs qui peuvent aggraver la maladie comprennent l'excès de poids, un taux de croissance rapide et une mauvaise alimentation.

Cataractes

La cataracte est une opacité ou toute perte de transparence du cristallin de l'oeil. L'opacité peut être confiné dans une petite zone de la lentille ou d'une capsule, ou bien elle peut affecter toute la structure. Une cataracte complète affectant les deux yeux entraîne la cécité, alors que les petites cataractes non progressistes peuvent ne pas interférer avec la vision. Les généticiens n'ont pas encore définis l'origine des cataractes pour les races les plus touchées. Il est prudent de supposer que la répétition de ce type de maladie ne peut être qu'héréditaire.

Il y a trois stades de cataracte: congénital, juvénile et adulte, qui vont influer sur la manière de vivre du chien concerner. Les cataractes congénitales ou celles qui se développent à un jeune âge peuvent être réabsorbé, ce qui améliore la vision. La résorption est est totalement imprévisible. Dans le processus de résorption, la matière de lentille liquéfiée peut s'infiltrer et créer une inflammation des yeux et éventuellement provoquer un glaucome.

Microphtalmie


La microphtalmie est une diminution du volume de l’œil, entrainant des déformations de la cornée, du cristallin, de la chambre antérieure et/ou de la rétine. Ceci est souvent associée à d'autres anomalies oculaires, y compris les défauts de la cornée, la chambre antérieure, cristallin et/ou la rétine. Lorsque les changements sont légers, il n'y a généralement pas de déficience visuelle. Avec une microphthalmie modérée, le globe oculaire remplit environ la moitié de l'ouverture. Environ 50% de ces chiots seront aveugle. Si le défaut est grave, tous les chiots sont aveugles. En général, la microphtalmie est évidente dès que les yeux d'un chiot sont ouverts. La microphtalmie avec de multiples défauts est souvent observée chez le chien avec un pelage merle avec des quantités excessives de blanc. Le mode de transmission n'a pas été prouvée. Il est donc plus prudent de supposer que la répétition de ce type de maladie est héréditaire.
La microphtalmie est un problème congénital et irrémédiable car il n'existe aucun traitement

Atrophie progressive de la rétine

Cette maladie génétique provoque la dégénérescence et la mort des cellules de la rétine, à l'arrière de l’œil, même si ces cellules semblaient se développer normalement plus tôt dans la vie du chien.
- Atrophie progressive de la rétine généralisée: Cette maladie touche principalement les cellules photoréceptrices. Les deux yeux sont touchés de façon semblable et le chiens finit par devenir totalement aveugle.
- Atrophie progressive de la rétine centrale: L'anomalie est dans l'épithélium pigmentaire rétinien. Les cellules photoréceptrices seront aussi dégénérer par la suite. Le taux de perte de vision est beaucoup plus lent qu'avec l'atrophie progressive de la rétine généralisée, et tous les chiens ne deviennent pas totalement aveugles.

Il n'y a pas de changements externes évidentes aux niveau des yeux. Le premier signe est généralement des difficultés avec la vision de nuit, dès l'âge de 6 semaines, et ceci progresse jusqu'à la perte complète de la vision d'environ vers 1 ou 2 ans. Certains chiens peuvent conserver une certaine vision jusqu'à l'âge de 2/ 3 ans.

Le degré de déficience visuelle varie selon la race de chien et le type spécifique de la dégénérescence de la rétine, mais les chiens les plus touchés seront finalement complètement aveugle. L'atrophie progressive de la rétine est un problème irrémédiable car il n'existe aucun traitement
Dans la plupart des races étudiées à ce jour, l'atrophie progressive de la rétine est héritée comme un trait héréditaire.

Dysplasie rétinienne

Dans dysplasie rétinienne, il y a un développement anormal de la rétine, présente à la naissance. Le trouble peut être héréditaire, ou elle peut être acquise à la suite d'une infection virale ou un autre événement avant la naissance des chiots.La dysplasie rétinienne est une forme de malformation de la rétine et non pas une maladie progressive. C'est une affection congénitale et les chiots qui naissent avec présentent de suite la forme la plus sévère de la maladie.
Il existe trois formes de dysplasie rétinienne
- le pliage de une ou plusieurs zones de la rétine. Il s'agit de la forme la plus bénigne, et l'importance sur la vision du chien est inconnu.
- géographiques: les zones de l'amincissement, le pliage et la désorganisation de la rétine.
- attenante: désorganisation grave associée à la séparation de la rétine.
Même si une l’incidence virale peu influer, dans la plupart des races étudiées à ce jour, l'atrophie progressive de la rétine est héritée comme un trait héréditaire. il n'y aura pas d'évolution ultérieure et il n'existe aucun traitement pour la dysplasie de la rétine.

Cystine lithiase urinaire
Pannus
Anomalie de l’œil du Colley


Partager:

 

>>> Maladies génétiques du chien

> Airedale terrier maladies genetiques
> Akita Inu maladies génétiques
> Berger Allemand maladies génétiques
> Labrador maladies génétiques
> Berger Australien maladies genetiques




Dernière mise à jour

31/03/2016

- Chien : faut-il le vacciner contre la rage ? (4)

31/03/2016

- Convention européenne pour la protection des animaux de compagnie

31/03/2016

- Mettre son chien en pension

31/03/2016

- Salons du chiot: le scandale de l'achat émotionnel

31/03/2016

- Le journal d'un chien

X Fermer