Le tique et le chien


Les tiques sont des acariens de grande taille (2-30 mm) qui prennent leur repas sanguin sur un des hôtes animaux, et parfois peuvent piquer l'homme. Chaque espèce de tique a des conditions environnementales optimales et vit dans un biotope particulier. Ainsi, chaque espèce présente une distribution géographique particulière, et les maladies transmises, particulièrement lorsque les tiques sont vecteurs et réservoirs de pathogènes, sont donc des maladies géographiques.

Il y a 2 principales familles de tiques: les Ixodidae ou " tiques dures " (694 espèces), ainsi nommées du fait de la présence d'une plaque dorsale dure, et constituant la famille la plus importante en nombre et en pathologie humaine et vétérinaire; les Argasidae ou " tiques molles " (177 espèces), qui présentent un tégument mou.
Les tiques dures ou ixodidés passent plus de 90 % de leur vie sans parasiter d'animaux. Elles sont le plus souvent exophiles, vivant dans des biotopes ouverts tels que forêts, pâturages, prairies, steppes..... Il existe une activité saisonnière, et la recherche d'un hôte s'effectue lorsque les conditions environnementales sont optimales. Les tiques sont très sensibles à des stimuli indiquant la présence d'hôtes potentiels, comme le CO2, le NH3, les phenols, les aromates, mais aussi les vibrations et la température corporelle des animaux à sang chaud. Par exemple, les tiques sont attirées par les vibrations des pieds sur le sol lors de la marche. Les phéromones jouent également un rôle essentiel dans le comportement des tiques et facilite la recherche de l'hôte et du partenaire reproductif. Parmi elles, il existe des phéromones " de rassemblement " et des phéromones sexuelles qui attirent les mâles vers les femelles et stimulent la reproduction.
Il y a 2 stratégies de recherche d'hôtes parmi ces tiques. La première est l'attente passive en embuscade (" ambush strategy ") : les tiques grimpent sur la végétation et attendent le passage d'un hôte, leurs pattes avant relevées, pour s'y accrocher (c'est par exemple le cas des adultes d'Ixodes ricinus en Europe, les vecteurs de la maladie de Lyme, ou des tiques Dermacentor vectrices de l'infection à Rickettsia slovaca). La deuxième stratégie est une stratégie d'attaque (" hunter strategy ") : les tiques sortent de leur habitat et vont vers des hôtes qui sont à proximité et qui les attirent par les différents stimuli émis (c'est le cas par exemple des adultes et nymphes d'Amblyomma hebraeum et A. variegatum en Afrique). Certaines espèces utilisent les 2 stratégies.

 
Par ailleurs, certaines espèces de tiques dures et la quasi-totalité des tiques molles sont endophiles et présentent une troisième stratégie de recherche d'hôte : elles vivent dans des terriers ou des nids et attendent le retour de l'animal pour le piquer.
Certaines tiques ont une spécificité d'hôte importante, se nourrissant sur un nombre restreint (voir unique) d'espèces animales. D'autres ont des hôtes différents à chaque stade, et la spécificité peut également varier d'un stade à l'autre au sein d'une même espèce. Par exemple, chaque stade de R. sanguineus a une spécificité très importante pour le chien, et ne pique quasiment que lui. D'un autre coté, les adultes d' Ixodes ricinus en Europe se nourrissent habituellement sur une grande variété d'hôtes, particulièrement les grands mammifères, mais aussi les rongeurs ou les oiseaux. En général, le biotope préférentiel d'une tique influence le type d'hôte. En forêts, Ixodes ricinus et Ixodes scapularis, rencontrent et piquent des vértébrés vivant en forêts. Les tiques présentent également une affinité variable pour l'homme. Alors que R. sanguineus pique uniquement l'homme s'il n'y a pas de chien, I. ricinus en Europe, et A. hebraeum en Afrique piquent volontiers l'homme.

Avant de piquer, les tiques peuvent inspecter l'hôte choisi pendant plusieurs heures. Différentes substances produites par les glandes salivaires pénètrent alors et créant un " feeding pool ". Pendant les 24 à 36 premières heures, il y a peu ou pas d'ingestion de sang et la pénétration et l'attachement sont les activités dominantes. Les sécrétions salivaires des Ixodidae comprennent notamment un cément qui ancre solidement les pièces buccales dans la peau, ainsi que des enzymes, des substances vasodilatatrices, anti-inflammatoires, antihémostatiques et immunosuppressives. Elles facilitent le repas sanguin et des substances anesthésiques rendent la piqûre indolore. Chez certaines espèces, elles contiennent certaines toxines qui peuvent causer une paralysie de l'hôte. Le repas des Ixodidae est long et 2 à 15 jours sont nécessaires pour le terminer, selon l'espèce, le stade, l'hôte et le site d'attachement. Une période de repas lent (3-4 j) est suivie par une période d'engorgement rapide (1-3 j) où les tiques, particulièrement les femelles voient leur poids se multiplier jusqu'à 120 fois. Pendant le repas, il y a une alternance de succions et de sécrétions salivaires et les régurgitations sont fréquentes, particulièrement à la fin de l'engorgement rapide.

Les Argasidae sont très différentes des Ixodidae. Concernant la piqûre et le repas de sang notamment, leurs glandes salivaires ne produisent pas de cément ; elles sécrètent des substances cytolitiques et anticoagulantes car le repas des tiques molles est très rapide (en général moins de 20 mn). Le temps passé sur l'hôte est ainsi très court et après chaque repas, ces tiques se trouvent en général dans les crevasses et fissures des parois de leur habitat, dans des nids et terriers, ou sur le sol, sous la poussière.


Philippe PAROLA


Comment composer une lotion naturelle, non polluante et non toxique pour votre chien

- Verser 4 c à soupe de vinaigre de cidre bio dans un vaporisateur de 200ml
- Plusieurs gouttes (5 à 15 selon que c'est un chiot ou un chien) d'huile essentiel d'eucalyptus (ou de lavande) et 5 à15 de menthe.
- Remplir le reste d'eau de source.
Toujours bien agiter avant l'emploi. Ne pas pulvériser près des yeux.
Déposer quelques gouttes d'huile essentiel sur un collier en tissu est une autre solution.

La lotion anti-puces et anti-insectes s'utilise aussi pour l'environnement pour faire fuir les insectes et pour désodoriser et assainir. On peut également utiliser pour l'environnement une huile essentiel de géranium réputée pour faire fuir les mouches et les moustiques.

On peut faire soi-même un déodorant pour accessoires (coussins, panier,etc) :
mettre 15 à 25 gouttes d'huile essentiel de cannelle, de girofle, de pamplemousse et de menthe dans 200 ml d'eau additionné de 3 c à soupe de vinaigre. Agiter avant l'emploi. Les huiles essentielles ont des propriétés antiseptiques et bactéricides reconnues.

Les huiles essentielles (uniquement en usage externe) sont à utiliser avec précaution chez l'animal qui y est beaucoup plus sensible que l'être humain et ne doivent jamais être utilisées pures sur la peau mais diluées.


> Le chien dans notre societe

          > L'alimentation pour chien
          > L'orientation du chien
          > Origines et variétés des races de chien
          > Attitude culturelle envers le chien
          > Chien en Chine
          > L'homme chef de meute
          > Le chien en Inde et Moyen Orient
          > Lettre ouverte pour... une réforme de l'élevage canin
          > Classement des races de chien
          > Aliments toxiques pour le chien
          > Conscience ou pensée du chien
          > A quel age choisir un chiot
          > Chien errant, le massacre continu
          > Comment choisir une muselière ?
          > L'empathie chez le chien
          > Collier chien électrique
          > Le chien est un être sensible ?
          > Morsures de chien - conséquences et gravité
          > Chien - Stérilisation ou faire une portée avant ?
          > Comment séparer des chiens qui se battent ?
          > Quel avenir pour le chien ?



Dernière mise à jour

31/03/2016

- Elevage et vente de chiens

31/03/2016

- Chasse à courre: des chiens jetables

31/03/2016

- Interprétation de l'aboiement du chien

31/03/2016

- Chien enterré vivant

31/03/2016

- Massacre des chiens en Irak

X Fermer