Le chien à la notion du bien et du mal


Les notions de bien et et mal ont toujours divisées les milieux scientifiques . Surement par la proximité du partage de ces émotions avec l'homme. A travers le temps passé avec les humains, le chien est devenus plus intelligents et à réussit à apprendre le sens du bien et du mal.

Bien que toujours controversées, des recherches récentes commencent à appuyer l'idée que les propriétaires de chiens ont parfaitement raison quand ils prétendent que leur animal de compagnie est très intelligent.
En raison principalement dans la façon dont les humains ont choisit et sélectionner les chiens les plus à leurs écoute et les plus empathiques à travers les générations. Depuis un certains laps de temps, après toutes les études faites et l'amélioration de la compréhension de cet animal, ils semblent maintenant établit qu'il puisse y avoir un nombre limité de «théorie de l'esprit». La capacité qui nous permet de comprendre les désirs, les motivations et les intentions des autres.
Il y a dix ans, la plupart des scientifiques rejetaient les revendications des propriétaires de chiens qui affirmaient que leurs chiens pouvaient éprouver de la douleur, de l'excitation et d'autres émotions ressemblante aux émotions humaines. Des interprétations sentimental qui laissaient penser que ces perceptions n'étaient que de l'anthropomorphisation des capacités de leurs chiens.

 Maintenant que ce spécisme a été contesté par les études présentées lors de nombreuse études et forum dont celui des sciences canine à Budapest, en Hongrie, qui soutient l'idée que les 33 à 34.000 ans de socialisation et que les descendants des loups gris ont calquer leurs évolutions sur les êtres humains. Ces formidables capacités d'apprentissage ont eu un effet remarquable sur la cognition du chien.

Chaque propriétaire de chien peut constater qu'un chien peut apprendre des règles de vie dans une maison et quand une règle
habituellement et correctement établie n'est pas respecter ou transgresser, le chien va s'assurer le pardon le plus rapide possible. Mais peu de gens ont cessé de se demander sous quelle forme les chiens pouvaient avoir un sens aigu du bien et du mal.
 

Les chimpanzés et autres primates sont régulièrement les sujets de nouvelles recherche pour découvrir des preuves de leurs instincts d'équité, de traits semblables aux nôtres. Nous avons tendance à y consacrer plus de temps en toute logique car ceux sont nos parents les plus proches. Mais le travail de nombreux chercheurs ont suggéré que les sociétés canines sauvages peuvent être analogues de façon encore plus proche  dans leurs fonctionnement que les premiers groupes d'hominidés.
Les études sur les chiens, les loups et les coyotes, ont permis de découvrir des comportements qui laissent entrevoir que les racines de la moralité humaine ne nous sont pas réserver.

La moralité, comme nous l'entendons dans le monde des humains est une suite interdépendante de comportements qui permettent de cultiver et de réguler les interactions sociales dans un groupe. Ces comportements, y compris l'altruisme, le pardon, la tolérance, la réciprocité et l'équité, sont évidentes chez les loups et les coyotes de façon égalitaire dans le jeux avec autrui.

Les canidés suivent un code de conduite strict qui quand ils jouent, enseignent aux chiots les règles d'engagement sociaux qui permettent à leurs sociétés de prospérer et de rester stable. L’écoute construit aussi des relations de confiance entre les membres de la meute, qui permet la division du travail, la hiérarchie,  la coopération dans la chasse, l'élevage des jeunes, et la défense de la nourriture sur le territoire.
Parce que cette organisation sociale est proche de celle de l'homme à ses débuts. L'étude du jeu des canidés peut offrir un aperçu du code moral qui a permis à nos sociétés ancestrales de grandir et s'épanouir.

Pour qu'un groupe reste souder, comme chez beaucoup d’espèces, le jeu est fondamental. Quand les canidés  jouent, ils utilisent des actions telles que se mordre vigoureusement, des montages et des chocs corps contre corps qui pourrait facilement être mal interprétés par les participants. Des années d'analyses vidéo par le Pr Bekoff et ses élèves montrent, cependant, que les individus jouent  avec soin, avec des règles générales pour éviter que le jeu ne dégénère en combat.
 
- Communiquer clairement. Les chiens annoncent clairement qu'ils veulent jouer et non pas la lutte ou de maté.
- Les manières de jouer. Les chiens examine les capacités de leurs partenaires à jouer et les éventuelles handicap de l'autre dans le jeux et le rôle de la marche arrière pour créer et maintenir un pied d'égalité.
- Avouez quand vous avez tort. Quand un chien se conduit mal ou blesse accidentellement son partenaire de jeu, il "s'excuse" tout de suite en cherchant l'apaisement comme un humain le ferait.


>>> Comportement et apprentissage

> L'animal intelligence
> Chaser la border collie aux 1022 mots
> Les théories de l'apprentissage
> Collier électrique et ses effets
> Le loup plus intelligent que le chien
> Le conditionnement opérant
> Le QI du chien
> Le chien à la notion du bien et du mal
> Les battements de la queue du chien
> Le chien et la représentation mentale de son maître
> Méthode miroir
> L'imitation sélective
> Le chien agressif
> Le langage canin de l'enfant
> L'intelligence animal
> Les chiens ne peuvent pas nous aider s'ils n'y ont pas d’intérêts
> Quelles sont les limites de l'apprentissage canin ?
> Le chien sait compter
> Comment un chien peut retrouver son chemin ?
> Effet cognitif de la séparation brève de son propriétaire chez le chien
> Le chien plus intelligent que le singe
> Grâce à sa taille ou sa texture les chiens peuvent reconnaître un nom d'objet
> La musique adoucit les mœurs...des chiens
> Donnie le Doberman
> Personnalité des chiens
> Les pensées du chien sous IRM
> La résilience chez le chien
> Pourquoi le loup est sauvage et pas le chien
> La boussole interne du chien
> Loi universelle de la miction des mammifères
> Laisser son chien en pension- stressant ?
> Clôture anti-fugue pour chiens: effets sur le chien
> Les chiens ont-ils la notion de temps ?
> Les chiens peuvent prévoir les séismes ?
> Achat du chiot et conditions d'élevage
> Analyse du sourire canin
> Dressage de chiens : est-ce vraiment utile ?
> Les effets de l'activité physique sur le comportement du chien
> La récompense chez le chien ?




Dernière mise à jour

31/03/2016

- Elevage et vente de chiens

31/03/2016

- Chasse à courre: des chiens jetables

31/03/2016

- Interprétation de l'aboiement du chien

31/03/2016

- Chien enterré vivant

31/03/2016

- Massacre des chiens en Irak

X Fermer